XD blog

blog page


2021-03-04 Quelques articles

J'écoutais tout à l'heure France Info, Édition Spéciale après la conférence de presse de Jean Castex... Les informés du jeudi 4 mars. L'épisode Sanofi a beaucoup rassuré nos voisins européens qui ont donc décidé d'investir ailleurs pour le prochain vaccin : Covid-19 : Paris critique le projet d'alliance entre l'Autriche, le Danemark et Israël en matière de vaccins. Il est probable qu'il faille une seconde compagne de vaccination pour voir le bout de cette épidémie : Covid-19 : le vaccin de Moderna contre le variant sud-africain est prêt pour les essais cliniques. Il y avait aussi les propos d'un médecin ayant mis au point une sorte de passeport covid via une application mobile : Passeport Covid-19. Dr Paul Marcaggi : une appli telle un « mini-dossier médical ». Le concept n'est pas si loin du projet Reconnect initié par l'association Latitudes. Mais je reviens sur l'intervention de ce médecin... Le journaliste cherchait à savoir s'il avait parlé de son projet aux autorités. Sa réponse fuse. S'il l'avait fait, il en serait encore à discuter des couleurs sur la page principale de l'application. Au lieu de cela, c'était fait en quelques semaines.

Le documentaire sur Arte à propos du diabète : Diabète, une addition salée revient sur les vingt dernières années de la recherche sur le diabète. J'ai appris qu'il y avait deux types de diabètes, type 1 où le pancréas ne peut plus fabriquer d'insuline, type 2, il peut encore un peu (et on peut en guérir également). Je ne sais pas si le diabète est perçu comme une maladie honteuse, associée plus ou moins à l'obésité, elle aussi mal perçue. Le documentaire me donne plus l'impression que l'industrie pharmaceutique considère les diabétiques plus comme des consommateurs que comme des patients, et comme des patients captifs puisqu'obligés de consommer un produit qui le maintient en vie. Je me souviens que drug est un faux ami en anglais. J'ai des doutes parfois.


more...

2021-03-01 Bordel c'est long !

Le titre fait écho à un sacré fou rire suite à une pièce de Claude Régy dont je découvrais pour la première fois le théâtre. Je n'aimais déjà pas trop le recours au ralenti dans les films et la découverte du ralenti au théâtre fut au début intriguante puis quelque peu lassante. L'épidémie laissera une trace indélébile. Quelques touches de changements, Adieu toilettes publiques, la révolution du pisse-debout est en marche, Au Japon, l’entreprise Toto s’intéresse de près à vos selles, Bordeaux : un kit pour retrouver le goût et l’odorat après la Covid 19, Le port du masque cause un retard de langage chez les enfants gardés en créche (dans la seconde partie de l'émission).

Il y a 100.000 cas positifs en Chine, 90.000 décès en France, soit quasiment autant.

Je garde un dernier article sur ce qui n'a pas changé mais qui doit changer : Campagne de vaccination : comment l'administration décourage les médecins remplaçants. Selon cet article, notre administration est capable de créer des situations kafkaïenne pour simplement suivre des règles d'un système administratif qui ne sont pas prévues pour gérer les imprévus. A l'image du téléfilm diffusé par France 2 ce soir, "Intraitable", le téléfilm inspiré par le viticulteur Emmanuel Giboulot. Le héros est celui qui résiste à l'administration. En l'occurence, le viticulteur refuse d'épandre des pesticides sur ses vignes - sans doute un débat encore préhistorique -. On pense peut-être avec raison qu'un confinement strict serait inapplicable en France. En même temps, nous vivons dans un pays qui glorifie le fait de ne pas appliquer les règles administratives.


more...

2021-02-27 Les ours hibernent, les français aussi

C'est ce que le gouvernement lisait avant de prendre la décision de ne pas confiner : POINT DE SITUATION SUR LES VARIANTS MODELISATIONS PERSPECTIVES POUR LE MOIS DE MARS. Je ne comprends vraiment pas pourquoi le gouvernement n'a pas pris la décision de confiner. Je n'ai jamais cru que ce confinement manqué aurait pu être synonyme de la réouverture des restaurants mais il aurait sans doute pu nous permettre de reculer l'heure du couvre-feu de deux heures. Les politiques s'invectivent Un confinement de trois semaines à Paris ? «Des fadaises», tacle Jean Castex. C'est à croire qu'ils se mettent d'accord pour écrire des ... Trois semaines de confinement ne permettra de réouvrir les restaurants comme par enchantement. Mais cela permettra de réduire la circulation du virus et en particulier des variants. Car même si la vaccination suit selon le plan qui nous est annoncé, il restera une souche résistante, sud-africaine, qui continuera de se propager, rendant inévitable une seconde vague de vaccination entre septembre et décembre. Confiner maintenant permettrait certainement d'avoir une chance de réduire cette quatrième vague.


more...

2021-02-24 Comprendre le monde numérique

Je vous recommande cette conférence Les nouveaux pouvoirs à l’ère de l’intelligence artificielle -- Asma Mhalla, tirée d'un cycle de conférence Cycle conférences – débats « Comprendre et agir ». La chercheuse Asma Mhalla explique que l'approche de la Chine ou des Etats-Unis vis à vis du numérique n'a rien à voir avec l'approche libérale proposée par l'Europe et qui a échoué à créer des équivalents à Facebook ou Google. Ces sociétés dialoguent aujourd'hui directement avec les états L’Australie remontée par le « black-out » de Facebook et bénéficient de la méfiance croissante des peuples vis-à-vis de leur administration.


more...

2021-02-23 Tais-toi et bosse

J'écrivais le 30 janvier qu'un confinement était souhaitable ( L'incompréhensible non confinement). Les histoires de Nice et Dunkerque tendent à le confirmer. L'Etat a pris une autre direction : "Il va finir épidémiologiste" : l'exécutif salue la décision d'Emmanuel Macron de ne pas confiner. Même s'il est difficile de dire ce qu'il se serait passé dans le cas d'un confinement court mais strict au lieu de continuer ce couvre-feu qui va durer un bon mois encore, voire deux, on peut s'interroger sur ces demi-mesures appliquées à Nice et peut-être à Dunkerque ( A Nice et sur le littoral des Alpes-Maritimes, un confinement « partiel » le week-end). A-t-on encore les moyens financiers de confiner ? Un confinement le week-end signifie qu'un employé n'a plus que le loisir de travailler. Il ne peut plus s'évader le week-end pour respirer. Son employeur lui proposerait sans doute de travailler samedi et dimanche et d'être en week-end lundi et mardi s'il n'y avait pas les enfants... Et si nous n'avions plus, comme l'Espagne, les moyens financiers de confiner ? Coronavirus : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner


more...

2021-02-21 Les motards

Je les ai entendus hier sur le périphérique Les motards ont manifesté partout en France pour le droit à circuler entre les files de voitures. Ils manifestaient contre le projet de loi qui leur interdiraient de passer entre les voitures. Pour avoir été sur l'arrière d'une moto un jour en train de zigzaguer entre les voitures, c'est vrai qu'il faut avoir une grande confiance dans le conducteur. Cela dit, comme c'est souvent une histoire de compromis, je suppose que cette loi sauverait des vies, celles des motards, celles des conducteurs de voitures. Cela rallongera immanquablement le temps passé dans les embouteillages, de combien ? Cela augmentera l'exaspération d'à peu près tout le monde, et donc les accidents dûs au stress accrû. Mon zigzag entre voitures s'est produit bien avant 2016, soit avant l'expérimentation qui le permettait. Celle-ci a montré que ce zigzag était source d'accident. Mais étant donné qu'on le faisait avant et qu'on le fera après, je me demande ce qu'on a vraiment mesuré dans cette expérience.

2021-02-20 Je ne sais pas ce qu'est l'islamo-gauchisme

Avant qu'on n'en parle il y a quelques semaines, je n'avais jamais entendu ce terme. Et il est si flou que je ne suis pas sûr d'en saisir le sens. J'ai regardé l'historique de la page wikipedia, ce terme n'existe que depuis le 5 janvier 2017 à 22:30. La page anglaise est plus succincte, la page espagnole encore plus, c'est vraiment un terme français. Toute cette histoire me rappelle un peu les histoires de chasses aux sorcières dont une des plus célèbres est sans doute celle lancée par MacCarthy. Et pourquoi le débat ne pourrait-il pas prendre un peu plus de hauteur... Certaines opinions sont-elles plus répandues au sein d'une même profession ? C'est ce que m'inspire cet article : Allemagne : des policiers soupçonnés de sympathie avec l'extrême droite. Est-ce lié à la réalité de leur quotidien ? Est-ce un choix de vie ? Mais pour en revenir au point de départ, je serais curieux de savoir ce qu'en pense mes étudiants parce que sur ce sujet, j'espère qu'ils en savent plus que moi car je ne saurais vraiment pas quoi leur dire.

2021-02-19 De l'incitation à faire un test

Covid-19 : la durée d’isolement des personnes testées positives passe de 7 à 10 jours à partir de lundi, annonce Olivier Véran... 7 jours bouclé à domicile, avec deux enfants en télétravail ou dans sa chambre de quelques mètres carrés, c'est la punition, pour avoir été à votre insu cas contact. Et qu'en est-il de celle qu'on subit lorsqu'on est positif ? 10 jours. Ca fait réfléchir quand le moindre rhume pourrait être synonyme de test positif. Et quand on est jeune, coronavirus ou rhume, c'est à peu près la même chose. L'automédication est tentante. Et puis il suffit de voir plus jeune que soi pendant quelques jours, sans parler de la punition qu'on inflige à ses amis. L'idée n'est pas ici de défendre cette tentation mais plutôt d'imaginer un moyen de savoir si les gens sont tentés. Quiconque s'est promené dans le dix-huitième juste avant 18h... Comme le dit Michel Cymes sur France 5 (hier sur C à vous mais j'ai la flemme de vérifier car il y a beaucoup de pub), on ne peut réouvrir les pistes de ski en France comme en Suisse car les français, à l'inverse des suisses, ne sont pas capables de respecter un mètre et demi de distance dans la file d'attente. On peut donc que la tentation de ne pas se faire tester est présente. Maintenant comment la mesurer sachant que personne n'ira le crier sur les toits. Quand on regarde le site covidtracker, on voit le nombre de cas positif rester constant sur la tranche 20-29 ans mais le nombre d'hospitalisation augmenter. Le virus est soit devenu plus virulent - c'est sans doute un peu le cas avec les variantes anglaises et sud-africaine -, soit le nombre de cas positifs est sous-estimé pour cette tranche d'âge. Etre positif devant son écran en train de suivre des cours ou n'être pas... une seule réponse possible, une seule réponse supportable. Aux Pays-Bas, le couvre-feu fait débat... Covid-19 aux Pays-Bas : le couvre-feu annulé par un tribunal de La Haye. En France, les députés s'insurgent un peu contre l'état d'urgence qui réduit leur rôle. "300 jours de régime d’exception" : dix députés de la majorité écrivent à Jean Castex pour dénoncer l’état d’urgence permanent. On ne se révolte pas mais on interprète peut-être un peu les règles.


more...

2021-02-15 Frénésie législative

Je ne savais pas que cette loi existait et l'Etat a cru bon de l'abroger par ces temps de crise : Avec le Covid-19, déjeuner devant son ordinateur redevient légal. J'ai enfreint cette loi de nombreuses fois. Au delà du fait que légiférer sur une telle chose me paraît emblématique d'un pays où la loi est tout et si pléthorique que l'ignorer est quasiment la règle, édicter une telle règle plutôt que de communiquer sur les raisons qui ont pousser l'Etat à prendre une telle décision ressemble beaucoup à ce que fait le gouvernement en ce moment. Décider, imposer plutôt que d'éclairer. Il est interdit de sortir après 18h pour cause de couvre-feu sans que quiconque sache vraiment les raisons précises qui ont amené le gouvernement à réduire autant les libertés. L'épidémie est un grand mot qui justifie tout. Et tout le monde fait ce qui n'est pas interdit comme prendre des verres aux devantures des bars, masques ouverts, verres à la main. C'est presque un acte de résistance face à l'arbitraire des dernières décisions liées à l'état d'urgence sanitaire : Le Sénat vote pour la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 3 mai.


more...

2021-02-06 L'économie et l'informatique

Deux émissions de radio pour comprendre un peu comment la technique, les objets connectés, l'informatique modifie considérablement et rapidement l'économie : La Tech est-elle doucement despotique ? L'émission aborde différents sujets comme les types d'emploi que la tech supprime ou crée, les questions de monopôle, les différences pays pauvres, pays riches avec Philippe Delmas. L'autre émission Guerre informationnelle : comment l’armée française utilise Internet pour accompagner ses interventions montre comment les réseaux sociaux sont utilisées pour véhiculer de fausses informations, en utilisant entre autres la technologie des GAN Réseaux antagonistes génératifs. Les GANs permettent entre autres d'imiter le réel : Deepfakes et Algorithmes : Menace ou Opportunité ?. On peut s'en servir pour écrire automatique le commentaire d'un match de football ou de tennis, comme créer une vidéo d'un personnage fictif à l'apparence tout à fait réelle, ou encore faire jouer une scène fictive à un personnage tout à fait réel.


more...

2021-02-04 La démocratie et la crise

Quelques américaines envient les démocraties où il existe plus de deux partis, dont a priori la France. Ce à quoi je réponds en général qu'avec le scrutin uninominal à deux tours, cette impression est très surfaite étant donné que depuis des années, les deux mêmes forces s'opposent. Un article vient éclairer cette réflexion : Covid-19 : avec les restrictions sanitaires, la France classée comme «démocratie défaillante» par The Economist. Certains dirigeants envient sans doute les régimes totalitaires. A la lecture de cette article, La Cnil appelle le gouvernement à respecter l’anonymat des donateurs d’Anticor, on peut se poser la question. L'affaiblissement de la démocratie est-elle vraiment un mal nécessaire ou simplement le reflet de la personnalité d'un chef d'Etat : Pour Emmanuel Macron, il manque un roi à la France.


more...

2021-01-30 L'incompréhensible non confinement

Le confinement n'est pas la solution que je préfère mais il apparaît que c'est la seule que le gouvernement soit capable de mettre en place de façon efficace. Le problème est le suivant : il y 120.000 personnes qui sont contagieuses. Ça se maintient. Dedans il y a le variant anglais qui prend le relais et va faire monter ce nombre. Il faut réduire les contacts causés par ces personnes contagieuses dont la moitié ignore son état car asymptomatique. On suppose que le principal vecteur de transmission est le repas (cantine, grandes fêtes). 20.000 personnes positives par jour = 3000 personnes en réanimation. Il faut tenir deux mois encore. Après le beau temps calmera un peu tout. Tous les + de 75 ans devraient avoir été vaccinés d'ici là. Après que le gouvernement communique très mal c'est un fait. Qu'il ait transformé cette démocratie en régime arbitraire, on peut légitimement se poser la question. Les décisions sont opaques, non justifiées... On ne connaît même pas le raisonnement de Macron derrière les mesures annoncées hier. Le gouvernement se réunit à six et la décision tombe sans aucune explication. Tout épidémiologiste dira que confiner une semaine maintenant équivaut à deux semaines si on attend trop. Je ne dis pas que le confinement est la solution, je dis que c'est à peu près la seule solution mise en place efficacement dans ce pays. Devant ce constat amer, je préfère un confinement maintenant mais court qu'un long plus tard.


more...

2021-01-28 L'informatique n'est pas le fort de l'Etat

L'article de Mediapart relate quelques étapes des développements informatiques qui ont accompagné la campagne de vaccination : Vaccination contre le Covid-19: une faille béante dans le secret médical. Le titre n'est pas forcément celui que j'aurais choisi. Un médecin qui vaccine un patient peut avoir accès à l'ensemble de son dossier médical à partir du numéro de sécurité social de ce patient. De fait, il peut avoir accès à n'importe quel dossier. Cela ne me paraît pas complètement aberrant dans la mesure où ces informations sont utiles pour réagir vite en cas d'effets secondaires imprévus liés à un vaccin encore jeune. Les accès aux dossiers sont tracés. Pour résumer, seuls les médecins peuvent avoir accès aux données, ils ne sont censés accéder aux données que de leurs patients. Ces accès sont enregistrés et il est donc facile de vérifier après coup si un médecin a consulté des données qui ne lui étaient manifestement pas utiles.


more...

2021-01-26 Réflexions nocturnes

Quelques lectures au sens oral comme au sens figuré... On ne peut changer le monde en restant poli. Michelle Perrault ou une des auteurs cités lors de l'émission C se soir, le débat, lundi 25. Puis l'émission Boris Cyrulnik, intérieur / extérieur de nos âmes qui éclaire sur les effets du confinement à l'adolescence. Pour beaucoup de ceux qui sont à l'université, le couvre-feu est quasi identique au confinement. Il n'y a certes pas besoin de remplir d'attestation pour sortir mais regarder les cours derrière son écran, dans un espace grand comme une chambre et qui pourtant contient lit, cuisine, table, double, confinement ou couvre-feu, c'est la même chose. A l'adolescence, les contacts, les amis, la télévision prend le dessus et d'après l'invité, cela nuit au développement du cerveau. Et je reviens à Michelle Perrault, Les femmes ou les silences de l'histoire... Les hommes ont fait beaucoup pour asseoir leur prédominance. Cela passe aussi par l'écriture de l'histoire sous un angle qui les avantage, sans femmes donc.

Et puis...


more...

2021-01-22 66 millions d'entraîneurs

Un président en campagne passe son temps à critiquer les idées de ses concurrents même si elles sont proches de siennes. «66 millions de procureurs» : les propos d'Emmanuel Macron suscitent une vive polémique. Ces propos ont été prononcés sur le campus de Saclay alors que Macron parlait de la recherche et le fait que faire des erreurs est la seule façon d'apprendre... Encore faut-il les reconnaître... Je n'ai pas toujours pas entendu le gouvernement reconnaître que ses propos sur l'inutilité du masque durant le premier confinement étaient guidés par la pénurie et non par une quelconque recommandation scientifique. Malgré les bugs, et c'est normal d'avoir quelques bugs, la vaccination se déroule bien. C'est bien d'expliquer aussi.


more...
-->

Xavier Dupré